cosmétiques sans gluten
Perrine

Perrine, 28. août 2017 Découvrir

Les cosmétiques sans gluten, enjeu marketing ou enjeu santé ?

Les cosmétiques sans gluten sont de plus en plus nombreux sur le marché mondial bien qu’en France ils restent encore discrets et méconnus. Si cela peut prêter à sourire pour les uns, c’est un constituant pris très au sérieux par les autres.  Mais alors, le gluten dans les cosmétiques faut-il vraiment en prendre compte ? Stratégie marketing ou véritable enjeu santé ?

cosmétiques sans gluten

Du gluten dans le rouge à lèvre ?

Le rouge à lèvre est le cosmétique le plus potentiellement à risque. Forcément c’est celui que nous autres femmes usons et abusons parfois et il est possible, comme beaucoup, que vous soyez des « mangeuses de rouges à lèvre », incapables de laisser vos lèvres colorées plus d’une heure. Vous faites donc partie de ces femmes qui peuvent ingérer jusqu’à quelques centaines de grammes de Rouges à lèvre au cours de leur vie. Autant dire que c’est une exposition au gluten potentiellement nocive. Mais un rouge à lèvre est composé de quoi  au juste ? Il s’agit d’un mélange de cire (pour la consistance), d’huile (pour la brillance notamment), de pigments et d’une quantité d’autres ingrédients plus ou moins recommandables dont parfois du gluten présent dans la formule grâce à son fort pouvoir liant.

En vertu du principe de précaution, on peut faire attention à la présence du gluten dans notre bâton de rouge, cependant jusqu’à présent il n’existe aucune étude justifiant l’utilisation de cosmétiques sans gluten, celui-ci n’étant pas absorbé par la peau. 

La cas à part du dentifrice

Les produits buccaux posent un problème spécifique, puisque par définition, ils sont mis en bouche. La majorité des dentifrices ne contiennent pas de gluten, sauf certaines marques qui s’adressent aux fumeurs, ainsi que des colles pour prothèse dentaire. Demandez conseil à votre dentiste ou à votre pharmacien.

Pour être imbattable sur la composition de vos cosmétiques sans gluten, voici le nom INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques) du gluten dans les cosmétiques :

Triticum vulgare (huile de germes de blé)
Hordeum distichon ou vulgare (extrait d’orge)
Avena sativa (avoine)
Secale cereale (seigle)
Oat
Wheat
Barley
Malt
Rye

En résumé,  le gluten dans les cosmétiques ne représente aucun danger pour les malades cœliaques dans la mesure où celui-ci n’est pas absorbé par la peau, mais on retiendra que par principe de précaution en l’absence d’étude sérieuse, vaut mieux écarter le gluten du rouge à lèvre et autre lipstick.

En savoir plus sur l'auteur

Perrine

Maman de Romane 14 ans déclarée coeliaque en 2004, j'ai créé le premier français blog consacré à la cuisine sans gluten "On mange sans gluten". Après une trop longue pause, un nouveau blog a vu le jour sous le nom "Simple et Sans gluten" et je viens partager ici nos aventures sans gluten !